Études protéomiques chez le parasite protozoaire Leishmania PDF, EPUB

Des fusions C-terminales HSPA9B-mCherry (intégratives) et N-terminales GFP-HSPA9B (épisomales) ont été générées et la surexpression de la protéine a été confirmée par Western blot et cytométrie de flux (figure 3a, b). Les courbes de croissance des lignées transgéniques HSPA9B-mCherry, GFP-HSPA9B et leurs témoins respectifs montrent que la surexpression de HSPA9B n’affecte pas la capacité de réplication du parasite (Fichier supplémentaire 4: Figure S4).


ISBN: 3841637507.

Nom des pages: 286.

Télécharger Études protéomiques chez le parasite protozoaire Leishmania gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Les protozoaires du genre Leishmania sont responsables de différentes pathologies présentant des taux élevés de morbidité et de mortalité à travers le monde. En l’absence de vaccin efficace, le contrôle de ces infections repose sur l’utilisation d’agents chimiothérapeutiques. Ce parasite étant dépourvu de promoteurs classiques, la régulation génique repose essentiellement sur des mécanismes post-transcriptionnels, ce qui rend l’étude des protéines primordiale. L’étude des protéines exprimées de manière préférentielle chez l’un des deux stades de vie, soit le promastigote présent chez l’insecte-vecteur et l’amastigote présent dans les macrophages de l’hôte mammifère infecté, peut mener à l’élaboration de vaccins et/ou de nouveaux traitements. À cette fin, il est également essentiel de mieux caractériser les mécanismes de résistance aux médicaments utilisés actuellement. Des études protéomiques et génomiques ont donc été effectuées avec deux médicaments utilisés pour contrer ce parasite, soit l’antimoine trivalent et l’amphotéricine B. Finalement, ces travaux apportent un éclairage nouveau sur les mécanismes de différenciation et de résistance aux traitements chez Leishmania.

L’annotation du génome d’Anopheles gambiae à l’aide de données dérivées de la spectrométrie de masse. Mais, des obstacles majeurs à leur développement réussi existent et ce sont d’une part l’identification des antigènes les plus efficaces et d’autre part leur formulation. Il infecte l’hôte vertébré lorsque la femelle sable prend un repas de sang et, une fois à l’intérieur de l’hôte, les promastigotes sont engloutis par les macrophages circulatoires par phagocytose.

Son entrée principale est en 127, avenue Vassilissis Sofias, et son entrée secondaire dans la rue Athanassiadou. Ce sont des histogrammes représentatifs d’au moins trois expériences indépendantes. Ainsi, un arrangement nucléosomique peut être vital pour une initiation efficace de la transcription du gène de l’ARN SL. Esther Ramirez, 1 Mercedes Calixto-Galvez, 2 Olivia Medel, 1 et Mario A.