Catherine II : Un âge d’or pour la Russie PDF, EPUB

À ce stade, la guerre avec la Turquie s’est terminée par une victoire russe, et Catherine a envoyé ses troupes de crack pour écraser la rébellion.


ISBN: 2012791727.

Nom des pages: 222.

Télécharger Catherine II : Un âge d’or pour la Russie gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Lorsque Catherine s’empare du trône en 1762, le règne des femmes est une tradition bien ancrée en Russie – quatre femmes l’ont précédée depuis la mort de Pierre le Grand en 1725 – mais, plutôt que leur autorité, c’est celle des favoris et des coteries qui l’emporte. Le règne de Catherine est à tous égards en rupture avec ceux qui l’ont précédé. Elle se montre décidée à gouverner par elle-même, jalouse de son pouvoir, y consacrant une énergie et des dons politiques exceptionnels. Éprise de l’esprit des Lumières, fascinée par la culture française, Catherine veut également exercer une royauté de l’esprit et faire de son pays un véritable centre de culture européenne. Une Europe de l’intelligence, du goût, du bonheur de vivre, allant de Paris à Saint-Pétersbourg : tel était le rêve de Catherine, telle est l’œuvre qu’il faut considérer. Cette biographie, en rupture avec une tradition où les préjugés le disputent souvent à l’ignorance, s’emploie à restituer le vrai visage de la Grande Catherine qui sut prodiguer à la Russie l’un des très rares âges d’or de son histoire.

Petersburg est fourni par nul autre que Catherine le Grand. Ce fut aussi la montée de l’histoire d’amour entre Gregory Potemkin et Catherine le Grand. 14. Petersburg, « à un coût dans des vies dépassant de loin celle de Poltava » 2 n’a pas aidé non plus.

Cette réforme n’a jamais progressé au-delà des étapes de planification. À travers des extraits des mémoires de Catherine, elle entend dans sa propre voix ses pensées sur son mari, ses traits de personnalité et les points saillants de son règne. Certificat de libertés accordé de la noblesse En 1785 un document a été publié, Il a confirmé tous les privilèges obtenus et les a étendus. Après des années de ne pas avoir d’enfants, Catherine II a finalement produit un héritier avec son fils Paul, né le 20 septembre 1754.