Crise(s) et droit PDF, EPUB

Par conséquent, de vastes étendues d’Appalaches sont marquées par des protections environnementales insuffisantes.


ISBN: 2361700433.

Nom des pages: 282.

Télécharger Crise(s) et droit gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La  » Règle d’or « , présentée partout comme le remède à la crise économique et financière européenne, n’illustre-t-elle pas parfaitement la relation qui unit la crise et le droit ? La solution aux dérives budgétaires et aux imprudences de la finance se trouverait dans un renforcement de la gouvernance, dans plus de droit. Un droit, en quelque sorte présenté comme la cause (par son absence ou sa mollesse) et la solution (par sa musculation) de la catastrophe économico-financière. Mais les crises ne sont pas que financières ou économiques. Il y a aussi des crises sociales, diplomatiques ou politiques,… des crises familiales, des crises sanitaires, des crises agricoles, des crises institutionnelles… C’est de toutes ces crises que traite le présent ouvrage, en s’efforçant de dégager les constantes dans l’approche de la crise par le droit, de rechercher les points de convergence dans les méthodes et techniques du droit pour prévenir et gérer les situations paroxysmiques, quelle que soit la situation de crise, qu’elle touche la cellule familiale, l’entreprise, la population d’un pays ou la finance internationale.

Lorsque la Californie se débat économiquement, la nation est à la traîne. Il peut agir comme une machine économique du temps, aidant les épargnants à transporter dans le futur les revenus excédentaires d’aujourd’hui ou permettant aux emprunteurs d’accéder aux revenus futurs dès maintenant. Néanmoins, les politiques et la législation sur l’eau ont ignoré cette source d’eau et sa connexion avec les eaux de surface.

Le message est clair: Cela s’est déjà produit avant, cela se reproduira. Cela a échoué. Il est temps que l’Europe exige quelque chose en échange de son financement. Pourtant, au lieu de chercher une solution politique à ce qui est un problème politique, Rajoy a laissé le conflit s’envenimer et l’a traité comme un problème de « loi et d’ordre ». En voyant une telle violence de la part du gouvernement libyen, la communauté internationale et les organes régionaux et sous-régionaux ont agi pour protéger les populations à travers une série de mesures économiques, politiques et militaires.