Erotic Africa: La décolonisation sexuelle – redécouvrons la sexualité africaine précoloniale sans tabous judéo-chrétiens imposés par les blancs PDF, EPUB

Elle remet également en question l’idée dominante selon laquelle la «civilisation» chinoise des Han domine les discours sur les identifications des minorités en Chine, ou que toute personne venue en Chine, étrangère, minoritaire ou barbare, était sujette à la «sinisation» (Ch’en 1966).


ISBN: 1466281243.

Nom des pages: 291.

Télécharger Erotic Africa: La décolonisation sexuelle – redécouvrons la sexualité africaine précoloniale sans tabous judéo-chrétiens imposés par les blancs gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Un livre décoiffant qui aborde avec authenticité et clarté la vie sexuelle. Ce livre fait oeuvre unique alors même qu’il y a pléthore d’ouvrages sur la sexualité ; certes ici c’est de celle des Kamites (Africaines et Africains) qu’il s’agit avant tout, mais les révélations offertes aux lectrices et lecteurs de cet ouvrage peuvent être, pour eux, autant de découvertes dont la connaissance leur apportera les plus grands bienfaits en leur permettant la concrétisation d’une vie sexuelle heureuse parce que pleinement épanouie. Ce livre balaie d’un coup les énormes dégâts psychologiques et même physiques produits sur nombre d’êtres humains par la multitude des préceptes aussi inutiles qu’erronés introduits subrepticement dans leur cerveau par le canal du judéo-christianisme. Cet ouvrage est une précieuse contribution pour que la sexualité de tout être humain réintègre l’ordre naturel qu’elle a eu le bonheur de connaître en Kama (Afrique) avant l’odieuse période de la colonisation chrétienne, ainsi qu’avant l’arrivée de l’Islam… ! Ce dont la terre de Kama (Africa) a besoin aujourd’hui, c’est d’une véritable décolonisation, afin de retrouver sa juste place parmi les Nations, or toute véritable révolution est avant tout et à la fois, d’ordre culturel et cultuel… bien avant qu’elle ne puisse prétendre à la liberté politique et économique. Car s’il y a une chose dont certaines religions se servent comme d’un instrument idéal pour le contrôle de leurs sujets – et en particulier leurs sujets conquis et colonisés – c’est bien de la sexualité qu’il s’agit, car un être qui ne connaît aucun sentiment de culpabilité, qui est adulte, libre et épanoui sur le plan sexuel, est un être ouvert d’esprit, qui ne réfléchit que par lui-même, qui n’accepte pas de se laisser mouler à l’intérieur d’un processus de ‘‘normalisation’’… Tout en demeurant cependant un être pleinement ‘‘spirituel’’, face au conditionnement des masses il reste un ‘‘rebelle’’… et c’est d’ailleurs bien mieux ainsi, pour lui d’abord, mais aussi pour la paix de toute la société qui l’entoure ! Ce livre étonne, il réveille parce qu’il fait prendre conscience d’un grand nombre de choses essentielles à la vie, il met en question nombre de certitudes acquises : en quelque sorte il remet les pendules à l’heure… mais à la ‘‘bonne heure’’, celle du vrai… ‘‘bonheur’’ ! ! Cet ouvrage est un ‘‘évangile’’… mais cette fois-ci, c’est une véritable ‘‘bonne nouvelle’’… pour le peuple noir de Kama (Africa), dont le plus grand ennemi n’est personne d’autre que lui-même, à chaque fois qu’il se courbe par révérence au pied des religions du colonisateur, au point d’être inhibé par lesdites religions et au point même de se sentir inférieur à, voire carrément ‘‘inféodé’’ à… l’homme blanc et sa culture judéo-chrétienne… et ce, jusqu’à sa propre sexualité bafouée.. ! ! !

Longtemps fermée aux érudits non-soviétiques et aux non-russophones, la région est maintenant ouverte à un large éventail de voyageurs, écrivains, développeurs et enquêteurs qui commencent à avoir une meilleure idée de ce qui se passe, mais ont rarement théorisé sérieusement ou problématisé pourquoi nous voyons l’Asie centrale de certaines manières, et comment les Asiatiques du Centre pourraient se voir. Avec l’arrivée de l’Islam, l’ethnonyme « Ouïghour » disparaît du registre historique. Le mythe de la représentation démocratique est essentiel à la construction de la Chine en tant qu’État multinational moderne, se distinguant et se distanciant des anciens empires féodaux chinois qui ne permettaient pas la représentation.

Ce chapitre essaye de suggérer pourquoi ces pan-idéologies peuvent être encore moins convaincantes dans l’ère de la « mondialisation » que dans la période dite préglobale quand elles sont supposées surgir. Quand je lui ai demandé pourquoi sept des dix tableaux de son exposition avec des titres tels que Ancient Girl, Tara’s Toilette, Solstice d’été, Fleurs, Prières du matin et Hommage au printemps, représentaient une minorité des femmes agenouillées, des postures soumises, des silhouettes voluptueuses à peine vêtues, il dit: «Parce que j’aime le corps humain, et je pense que cela représente l’essence de la beauté féminine. Les nationalités elles-mêmes sont représentées sur le front par une image iconographique «représentative», généralement une image de ce groupe, colorée et généralement féminine. En effet, ces dernières années ont vu une résurgence du pastoralisme nomade dans certaines zones de prairies dans la mesure où l’équilibre écologique de ces zones est devenu menacé par le surpâturage.