Gaz à effet de serre et changement climatique : Quantification et instruments de lutte contre les émissions PDF, EPUB

Les combustibles fossiles représentaient 25% du budget de la recherche, la fusion nucléaire 12% et la fission nucléaire 9% (voir figure 1-6).


ISBN: 2124630237.

Nom des pages: 239.

Télécharger Gaz à effet de serre et changement climatique : Quantification et instruments de lutte contre les émissions gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Les gaz à effet de serre sont considérés comme les principaux responsables du changement climatique. Les conséquences des émissions de gaz à effet de serre sont multiples : élévation du niveau de la mer, déplacement des zones climatiques, modification des écosystèmes des forêts, raréfaction des cours d’eau, disparition progressive des glaciers… Cette modification rapide du climat mondial accentuerait son instabilité et se traduirait par une augmentation de la fréquence des catastrophes naturelles, cyclones, sécheresse, inondations, etc. L’urgence est donc aujourd’hui de réduire les émissions de ces gaz à effet de serre. La mesure précise et l’évaluation méthodique des émissions de GES et de leur captation sont, dans ce contexte, un passage obligé pour faire progresse la connaissance du réchauffement climatique et sa maîtrise. A cet effet, Gaz à effet de serre et changement climatique -Quantification et instruments de lutte contre les émissions : décrit dans sa première partie les méthodes et les normes de quantification mises au point récemment pour mieux dresse les inventaires des flux d’émissions de GES et pour les gérer au mieux en conséquence ; présente en détail, dans la deuxième partie, les outils et instruments que les états de la planète, ensemble, ont conçus pour lutter contre les changements climatiques.

L’utilisation des terres, la gestion des terres, la végétation et les propriétés du sol devraient être homogènes pour la zone de fetch direct, mais aussi pour la zone plus large. Les indicateurs comprennent les émissions de gaz à effet de serre des travailleurs, les modes de partage, les kilomètres parcourus par les véhicules et l’accessibilité en milieu de travail par transport en commun. Cela inclut les quatre principaux secteurs du GIEC: l’énergie, les procédés industriels, l’agriculture et les déchets.

Certaines des opportunités discutées précédemment pour les secteurs du bâtiment, de l’industrie et des transports peuvent également affecter les activités du secteur alimentaire (par exemple, cuisson, transformation et conditionnement plus efficaces, etc.). En outre, les émissions de CO2 liées aux combustibles fossiles provenant du système alimentaire américain pourraient être réduites en rendant la fabrication d’engrais, les machines agricoles et l’irrigation plus efficaces sur le plan énergétique. En 1989, la consommation d’énergie était d’environ 84 quads (quadrillions d’unités thermiques britanniques). Par conséquent, une incertitude considérable existe sur la quantité de méthane fugitif émis au cours du cycle de vie du gaz naturel 19, 28, 33, 36-39. Lors du choix des options politiques, le Congrès doit considérer deux composantes interdépendantes: l’univers des possibles techniques (ou dans certains cas.