Henriette Marie PDF, EPUB

Il y avait eu des Noëls merveilleux fournis par Minnie et Winston dont ils avaient tous beaucoup apprécié ensemble en famille.


ISBN: 2704811962.

Nom des pages: 119.

Télécharger Henriette Marie gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Henriette-Marie, dont nous réimprimons le livre publié en 1877 par le comte de Baillon est la fille de Henri IV et l’épouse de Charles Ier d’Angleterre. Elle naquit au Louvre le 25 novembre 1609, soit un an avant l’assassinat de son père. Elle était la sixième enfant et la troisième fille d’Henri IV et de Marie de Médicis. Elle épouse sur la volonté de son frère Louis XIII, en 1626, Charles Ier d’Angleterre qui était le petit fils de Marie Stuart. Ce fut Buckingham qui vint chercher la jeune reine à Paris pour la présenter à son mari le roi d’Angleterre qui n’avait pas pu se déplacer. C’est au cours de cette cérémonie qui eut lieu au Louvre que se tissèrent les liens mystérieux entre le duc de Buckingham et Anne d’Autriche, raconté à sa façon par Alexandre Dumas dans Les trois mousquetaires. La première partie de la vie d’Henriette-Marie, dont le portrait se trouve à l’ambassade d’Angleterre à Paris, fut assez mouvementée, jusqu’au moment où elle fut obligée de fuir l’Angleterre à cause des rivalités entre son mari et Cromwell qui finira par le faire exécuter. Henriette-Marie, qui a donné son nom à un état des États-Unis, le maryland, sera obligée de quitter l’Angleterre avec ses deux enfants dont l’un Charles, deviendra Charles II, pour échapper aux poursuites de Cromwell. C’est auprès de son frère Louis XIII, qu’elle vivra cette période chaotique de l’Angleterre qui le fut également pour la France, puisque ce fut celle de la Fronde. C’est un miracle pour elle de survivre à l’assassina de son mari, s’assumer la protection de ses enfants, bravant le dénuement le plus complet. Son fils put gagner l’ile de Jersey puis l’Écosse et l’Irlande et réussit après la mort de Cromwell à regagner son trône. Mais ceci ne facilita pas la vie d’Henriette-Marie qui malgré la sollicitude d’Anne d’Autriche, était tiraillée entre les tensions de la cour de France notamment au moment de la Fronde. La mort de Cromwell le 13 septembre 1758, va changer sa destinée et le 29 mai 1660 Charles revient triomphalement à Londres, date coïncidant avec le mariage de Louis XIV avec l’infante d’Espagne, Marie-Thérèse. Henriette-Marie se décide alors, accompagnée de sa fille Henriette à rejoindre son fils à Londres. Elle vécut encore pendant dix ans entre Londres et Paris, assez peinée de voir les dilapidations des finances du royaume d’Angleterre par son fils Charles II. Elle devait mourir le 3 aout 1669 à l’âge de soixante ans, un deuil général fut ordonné dans toute l’Angleterre et quarante huit heures plus tard, Bossuet montra en chaire pour prononcer l’oraison funèbre d’Henriette-Marie de France, reine d’Angleterre.

A son arrivée à Paris, Henrietta Maria établit des maisons aux palais de Saint-Germain et du Louvre avec sir Kenelm Digby (1603-1665) nommé chancelier. À l’approche de la guerre, elle chercha activement des fonds et du soutien pour son mari, mais sa concentration sur des sources catholiques comme le pape Urbain VIII et les Français en firent beaucoup en Angleterre et entravèrent les efforts de Charles. Fille de Frederik V, roi de Bohême, appelé le «roi d’hiver».

Charles, ayant déjà honoré lui-même et plusieurs membres de la famille dans d’autres noms coloniaux, a décidé d’honorer sa femme. En fait, la visite proposée laissait présager des tentatives beaucoup plus sérieuses de la part de Henrietta Maria, en 1642 et 1644, de vendre des bijoux et autres objets de valeur afin de recueillir des fonds pour soutenir le besoin pressant des royalistes de telles ressources. Lucy était la femme de James Hay, qui avait été un favori du roi James et qui était maintenant un gentilhomme de la chambre à coucher à Charles; James avait aidé à négocier le mariage de Charles avec Henrietta Maria. En pratiquant ouvertement le catholicisme romain à la cour, elle a aliéné beaucoup de sujets de Charles, mais pendant la première partie des guerres civiles anglais elle a montré le courage et la détermination en rassemblant le soutien pour la cause du roi.