L’Ecole de la France – Essais sur la Révolution, l’utopie et l’enseignement PDF, EPUB

Mais ces choses ne tombent pas des nuages, et une analyse attentive montrera qu’elles sont déterminées – quoique de manière contradictoire et dialectique – par l’environnement historique réel, et par des tendances et des processus indépendants de la volonté des hommes et des femmes .


ISBN: B01DEBLIN4.

Nom des pages: 231.

Télécharger L’Ecole de la France – Essais sur la Révolution, l’utopie et l’enseignement gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Comment faire de l’Un et de l’indivisible avec du multiple et du disparate ? Du même avec du divers ? C’est la question du dissemblable et de l’égalité dans la formation de notre tradition nationale que pose, à sa manière, chacun de ces articles écrits sur vingt ans, et sur des sujets apparemment aussi lointains que le jacobinisme, la ville de Claude-Nicolas Ledoux, le centenaire des lois laïques et la Bretagne d’ouest en ouest.
La Révolution, l’enseignement, l’utopie, la France : un trait commun court à travers ces thèmes qui s’opposent et s’appellent : la ferme invitation à abstraire et à généraliser pour l’humanité tout entière. Message de la Révolution française, message des utopies, de l’école républicaine et de la France telle que celle-ci l’enseignait.
Invitation qui constituait, dans un monde fourmillant de particularités et prodigue d’injustices, une promesse démocratique. Mais qui ne faisait en même temps que davantage découvrir les traits distinctifs d’une civilisation, mesurer son prix, son charme, ses énergies enfouies et sa capacité de résistance au message universel.
Ce sont les deux versants de ce livre, liés entre eux comme la montagne à la vallée. Et liés à l’auteur comme la rivière et sa source. C’est ce que le lecteur retiendra d’une riche analyse introductive, où, amenée à réfléchir sur ses curiosités d’historienne, Mona Ozouf en trouve l’origine dans sa propre expérience existentielle, enracinant ainsi la diversité d’une recherche et la tension qui l’anime dans la cohérence intime d’une sensibilité et d’une vie.

Bien que l’égalité des richesses soit l’essence même de l’Etat démocratique, il est néanmoins si difficile d’établir qu’il n’est pas toujours opportun de viser une extrême exactitude à cet égard. Parmi les caractéristiques de la société moderne qui exacerbent cette peur et menacent cet espoir, la distribution de la richesse n’est peut-être pas la plus importante. L’idée essentielle de ce célèbre ouvrage peut être résumée comme suit: Le sort le plus effroyable attend ceux qui, ayant le malheur de naître après nous, ajouteront leur savoir au nôtre.

Les radicaux, soucieux d’une telle utilisation totale, prônaient une révolution des idées et des institutions comme nécessaire à leur objectif. Et Sargent, L.T. (1999). Sociétés utopiques. New York: New York University Press. Fitting, P. (2001). Utopia: La recherche de la société idéale dans le monde occidental. Il a cru que nous sommes des êtres qui transforment le monde autour de nous afin de produire des objets pour le bénéfice de tous. Nos médias engagent sans cesse notre peur, notre gouvernement les triangule et les administre, s’assurant qu’il n’y a pas d’obstacles aux agendas de ces bêtes à la léthargie avachie vers Bethléem.