L’Iran des réformes avec Shirin Ebadi, Prix Nobel de la Paix PDF, EPUB

Les femmes iraniennes sont très actives et ont une présence à tous les niveaux de la société.


ISBN: 2914833164.

Nom des pages: 105.

Télécharger L’Iran des réformes avec Shirin Ebadi, Prix Nobel de la Paix gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Pour la première fois dans l’histoire, le prix Nobel de la paix a été attribué en 2003 à une femme musulmane. Cet événement est d’autant plus remarquable qu’il récompense l’engagement tenace et courageux de cette juriste, qui a défendu la cause des faibles au risque de perdre sa liberté, sinon sa vie, dans un régime où les autorités religieuses sont toutes puissantes. Katajun Amirpur, spécialiste de l’Islam, décrit comment Shirin Ebadi a décidé de se battre avec les propres armes de ses ennemis, le Coran, un texte tout à fait compatible pour elle avec le respect des droits de l’homme. Analysant le fonctionnement du système politique, l’auteur souligne les contrastes de cette société où les comportements sont étroitement surveillés et codifiés en public, tandis qu’à l’intérieur des maisons s’exprime beaucoup de liberté…

Issue d’une famille de juristes éminents, elle a obtenu son diplôme de droit (1969) et son doctorat (1971) de Téhéran Univ. Le vice-gouverneur de la province de Lorestan a reproché aux agents étrangers la mort des deux manifestants à Dorud. Comment continuons-nous à mettre la culture au premier plan et à humaniser le peuple iranien?

Sayyed Hassan Nasrallah, leader du groupe libanais du Hezbollah soutenu par l’Iran, a minimisé la vague actuelle de protestations en disant qu’ils n’étaient pas enracinés dans les problèmes politiques qui ont provoqué un grand nombre de manifestations en 2009 et se termineront bientôt. En octobre 2003, le prix Nobel de la paix a été décerné à un avocat iranien des droits de l’homme qui conteste l’interprétation de l’islam par les religieux au pouvoir. La plupart d’entre nous vivent avec la peur que cela puisse se reproduire, si ce n’est ici aux États-Unis plutôt que quelque part dans le monde. Ma mère, Minoo Amidi, est vivante et une grande source de soutien pour moi.