La Neurobiologie du stress: Effets du stress sur la neurogenèse et la prise alimentaire PDF, EPUB

J Affect Disord 2008; 106: 219 – 228 Crossref, Medline 41.


ISBN: 6131510954.

Nom des pages: 234.

Télécharger La Neurobiologie du stress: Effets du stress sur la neurogenèse et la prise alimentaire gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Le stress d »immobilisation (SI) inhibe la prise alimentaire, qui est régulée par le complexe vagal dorsal (CVD), centre intégrateur des réflexes neurovégétatifs, et l »hypothalamus. Or le CVD est un nouveau foyer de neurogenèse adulte, dont le rôle est inconnu. J »ai recherché l »effet du SI chronique (3 semaines) sur la neurogenèse du CVD par incorporation de BrdU in vivo dans le cerveau puis par double immunohistochimie en microscopie confocale. J »ai montré que le SI inhibe la neurogenèse adulte dans le CVD et la stimule dans le bulbe olfactif. Ceci suggère un rôle de la neurogenèse du CVD dans la régulation à long-terme de la prise alimentaire. J »ai caractérisé l »effet du SI sur l »expression des principaux messagers régulateurs de prise alimentaire, dans le CVD et l »hypothalamus, par ELISA ou RT-PCR sur extraits tissulaires. NPY, AgRP, CART, POMC sont significativement induits par le SI aigu. Ces résultats font progresser la neurobiologie de la nutrition et du CVD.

Maniam J, Morris MJ. La diète appétissante de la cafétéria améliore les symptômes d’anxiété et de dépression à la suite d’un environnement précoce défavorable. Denli AM, Cao X, Gage FH (2009) miR-9 et TLX: chassant les queues dans les cellules souches neurales. Dissociation de la fonction striatale et de l’hippocampe sur le plan développemental avec une tâche de compatibilité stimulus-réponse.

Les acides gras oméga-3 et 6 dépression majeure: un amorce pour le professionnel de la santé mentale, Lipids Health Dis, 2004, vol. 3 pg. 25 85 Frangou S, Lewis M, McCrone P. Alzheimer. Il existe des preuves que l’insomnie chronique favorise également. Le nombre total de cellules BrdU-ir dans la couche de cellules granulaires (GCL), qui comprenait la zone sous-granulaire (SGZ), définie comme une bande de 50 μm entre la couche de cellules granulaires et le hile du 13 gyrus denté, a été compté dans des séries entières de coupes coronales à travers l’étendue rostrale-caudale de l’hippocampe. Au début de chaque essai, le labyrinthe a été nettoyé avec de l’éthanol (70%) et ensuite quatre des bras (2, 3, 5 et 7) ont été appâtés avec de la nourriture.