Le Jeu de l’Amour et du Hasard PDF, EPUB

Le public doit sans cesse se rappeler quel personnage est et à quel point chacun sait à propos de la personne avec qui il interagit.


ISBN: B00AGEMSC8.

Nom des pages: 195.

Télécharger Le Jeu de l’Amour et du Hasard gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Le Jeu de l’Amour et du Hasard

Marivaux
Texte intégral. Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
Le Jeu de l’amour et du hasard est une comédie en trois actes et en prose de Marivaux représentée pour la première fois le 23 janvier 1730 par les comédiens italiens à l’hôtel de Bourgogne.

Tout en respectant les codes de bienséance de l’époque – les nobles finiront ensemble, et les « petites gens » de leur côté – Marivaux retourne, dans cette comédie au dialogue étincelant, l’ordre établi, trouble les préjugés et inverse les rapports maîtres-valets. Cette situation engendre complications et quiproquos, et ce sont finalement les femmes, avec les serviteurs, qui se sortent le mieux de cette situation. Ainsi, Lisette est la première à comprendre ce qui se passe, puis elle l’avoue tardivement à Arlequin. Bien après, Silvia se rend à son tour compte de la situation, mais sa fierté l’empêche de l’avouer tout de suite à Dorante. Après quelques problèmes, ce dernier, passablement déconcerté, parvient finalement à vaincre l’orgueil de Silvia.. Source Wikipédia.
Retrouvez l’ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

Selon Marivaux, l’amour se cache ou est caché. Elle a peur de l’épouser sans savoir quel type d’homme il est, et il a l’intention de lui rendre visite très bientôt pour officialiser l’engagement. Une des raisons pourrait être que la plupart des clients semblaient être des étudiants étrangers, donc ils manquaient de la réserve parisienne.

Le scénographe Tony Cisek a créé un ensemble de deux niveaux vert citron qui offre beaucoup de possibilités pour les tirets fous et les évasions rapides. En fait, le mariage interracial n’était pas uniformément protégé aux États-Unis jusqu’à une décision de la Cour suprême en 1967 (Loving v. Virginia). Lydia insiste sur le fait qu’elle a le droit non seulement de dire «oui» ou «non» (personne ne lui en voudra), mais aussi de «réfléchir», de prendre son temps, de dire «peut-être» des contraintes d’évasion, contournant les obligations; le luxe du doute. Orgon est son père et un homme d’idées progressistes pour l’époque. Non seulement il donne à sa fille une opinion sur un sujet qui était organisé par les parents, mais il est d’accord avec la ruse de Silvia.