Les cahiers décalés de Noël Nègre – L’univers de la dégravitation – Galaxies chaudes et froides PDF, EPUB

Interrogé sur sa propre expérience avec les extraterrestres, il a décrit comment lui et sa femme ont repéré un OVNI dans le ciel canadien alors qu’ils vivaient dans un chalet près de Toronto.


ISBN: 1291949259.

Nom des pages: 158.

Télécharger Les cahiers décalés de Noël Nègre – L’univers de la dégravitation – Galaxies chaudes et froides gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

L’introduction d’un terme « dégravitant » dans les équations de la dynamique stellaire, permet de rendre compte de la dilatation des galaxies avec la température et conduit à une formulation étendue des paramètres orbitaux des corps chauds, étoiles et nuages de gaz. The introduction of a « dégravitating » term into the equations of stellar dynamics, accounts for the expansion of the galaxies with temperatures and leads to an extended formulation of the orbital parameters of hot bodies, stars and clouds of gas.

Le cadre avant et après n’a pas d’objets, j’ai pris plus de 10 000 photos avec cet appareil photo (Canon 650d équipé d’un zoom Canon 15 à 85) et n’ai pas eu de marquage similaire. Il a déclaré que son expertise professionnelle a conclu « que certaines personnes sont entrées en contact étroit avec des extraterrestres, et je pense que les déclarations du gouvernement sur les OVNIS cachent plus qu’elles ne révèlent ». Ils s’en sortent bien, mais les conséquences les font souhaiter qu’ils ne l’aient pas fait.

Le lendemain matin, Sandra était dans la cuisine et parlait à sa mère et à sa grand-mère du «rêve» qu’elle avait à propos des trois hommes qui apparaissaient mystérieusement dans sa chambre. Les serpents astraux et les araignées, les insectes, les scorpions souvent avec des têtes de type ET, sont communs. Ils ont découvert que l’illumination était très énorme, se déplaçant lentement vers le sud, selon Nettles, 44. Remarque: Au départ, nous avons l’impression que l’objet n’est pas réel et reflète la lune sur l’objectif de la caméra, produisant un «effet fantôme» ou une lumière parasite.