Ma révolution, 1789-1793 PDF, EPUB

Il arriva ainsi que la Révolution, tout en imposant de nouveaux fardeaux aux paysans – nouvelles taxes, recrutements et réquisitions – n’avait rien donné aux villages jusqu’en août 1793, sauf quand les paysans eux-mêmes avaient pris les terres des nobles ou des domaines de Le clergé.


ISBN: 2740306792.

Nom des pages: 213.

Télécharger Ma révolution, 1789-1793 gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Quant à l’Administration dans les deux tiers des départements, et même à Paris, l’administration départementale et celle des districts étaient contre le peuple, contre la Révolution, ils étaient prêts à s’adapter à tout simulacre de constitution qui aurait permis les classes moyennes pour partager le pouvoir de gouverner avec le roi et la cour. En fait, la représentation nationale a même montré son principal défaut. En même temps, toutes les dîmes et toutes les présentations, ou le travail obligatoire non payé pour le clergé, qui avait été conservé du temps du servage ou de la mainmorte, étaient supprimés sans indemnité.

Les revenus de l’Église étaient évalués en 1899 à cent vingt millions de livres pour les dîmes, quatre-vingt millions aux autres revenus apportés par diverses propriétés (maisons et propriétés foncières, dont la valeur était estimée à un peu plus de deux mille millions), et trente millions à peu près de la subvention ajoutée chaque année par l’État; un total, disons, d’environ deux cent trente millions par an. Tant que les Montagnards devaient lutter contre les Girondins, ils cherchaient le soutien des révolutionnaires populaires. L’île avait été transférée de la République de Gênes en France un an avant la naissance de Napoléon. Ce n’était pas la base, disait-il, qui devait être puni; il suffisait de punir leurs chefs.