Splendor veritatis: Roman historique (HISTOIRE) PDF, EPUB

Apparemment, certaines personnes choisies par lui comme cardinaux ont aussi des opinions problématiques.


ISBN: B00YHFJUO6.

Nom des pages: 174.

Télécharger Splendor veritatis: Roman historique (HISTOIRE) gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Science et religion s’affrontent dans ce roman encensé par la critique

Rome, 1633. Un conflit de conscience déchire un membre de l’Inquisition chargé d’empêcher la diffusion des idées de Galilée. La théorie du mouvement de la Terre, un crime contre la Foi catholique ? Le père Melchior Inchofer, en bon jésuite, défend cette position intransigeante de sa hiérarchie ; mais lorsque cet astronome averti découvre que Galilée a été condamné à tort, il comprend qu’en entravant la recherche scientifique, l’Église trahit le message divin.

Doit-il se lever pour changer le cours des choses, au risque d’être victime à son tour de la machine inquisitoriale ? Ou au contraire fermer les yeux et devenir complice d’une Église à laquelle il doit tout, au risque de vendre son âme ?

À travers le face-à-face que se livrent Inchofer et Galilée, l’auteur nous emmène dans les coulisses de la fameuse Affaire, là où les idées sont incarnées par des hommes, pétris de certitudes jusqu’à l’aveuglement. On s’y bat pour un enjeu de taille : le pouvoir de dire ce qu’est la Vérité.

Un roman historique prenant, d’ores et déjà incontournable dans son domaine

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

– « Avec Splendor Veritatis, François Darracq signe un polar haletant sur les ruses, les bas-coups et les jeux d’influence entrepris par l’Eglise du XVIIe siècle pour museler le génial scientifique. (…) on croche à l’intrigue, et la fluidité de la narration offre une lecture agréable – et instructive. » – Marianne Grosjean, La Tribune de Genève

– « François Darracq nourrit sa trame narrative en usant de ressorts dignes des séries américaines. Du poil à gratter façon «Page-turner» qui fait que les deux cent nonante-six pages du récit se lisent comme autant de pépites. » – La Côte

– « Le livre de François Darracq se lit avec autant de plaisir que d’intérêt. Plaisir procuré par un récit à la construction maîtrisée, aux personnages bien campés, à l’intrigue soigneusement déroulée, le tout servi par une écriture vive et mature. Quant à l’intérêt, il est autant soutenu par le rappel des circonstances d’un épisode majeur de l’histoire des
idées, que par l’accent mis sur le déchirement qui se joue dans l’esprit du jésuite, de plus en plus convaincu de la justesse des théories de celui qu’il est par ailleurs chargé de confondre.» – Bernard Pinget, Hayom

À PROPOS DE L’AUTEUR

François Darracq, de son vrai nom Stéphane Garcia, est historien de formation. C’est en rédigeant sa thèse que lui est venue l’idée derrière Splendor Veritatis, polar historique d’ores et déjà encensé par la critique. Quand il n’écrit pas, Stéphane Garcia enseigne l’histoire et occupe le poste de doyen au collège Sismondi.

Des applaudissements saluèrent sa prestation.
Il avait réussi !
La vague sonore des dizaines de mains entrechoquées l’enveloppa, lui caressa la tête. Une forme de douce euphorie se répandit dans ses membres ; il se sentit tout à coup plus léger, débarrassé du poids de la responsabilité qui l’avait oppressé depuis deux jours. Cette sensation eut le don de faire ressurgir dans sa mémoire un épisode oublié de son enfance : la fois où il s’était étendu dans cette sorte de grande caisse que ses tantes remplissaient de plumes d’oie depuis des semaines – le souvenir d’un bonheur à l’état pur, avant les éclats de voix et une sévère correction, bien sûr.

Nous ne pouvons pas dire que cette lettre ait persuadé les Soviétiques de reculer et d’adopter une stratégie totalement différente pour la Pologne: mais nous pouvons certainement dire que le problème polonais était devenu insoluble principalement à cause de l’influence du Pape, que les Russes avaient compris. et sans lui, la politique soviétique aurait été très différente. Listecki, Benoît XVI, les problèmes du travail, Caritas in Veritate, la négociation collective, la négociation collective comme un droit humain fondamental, Daniel Henninger, l’ignorance invincible, Jean Paul II, Laborem Exercens, Milwaukee, les radicaux sociaux ont affaibli le mouvement ouvrier , St. Le récit fondamental de la participation, du partage des biens à la lumière de l’économie participative du salut de Dieu et de la transformation de la substance finie en véhicule de don incommensurable semble exiger une évaluation de la densité de la tradition et de la forme sociale plutôt qu’une pure anarchie. même si cette forme sociale est toujours ouverte aux interrogations les plus intransigeantes sur son intégrité, sa libération de la domination de « Mede », paiement, comme forme fondamentale de la vie commune.

Et j’ai été honoré pendant dix ans pour avoir servi en tant que membre du personnel de cette célèbre paroisse de la cathédrale. Dans la foulée, ils réalisent qu’ils aiment tous les deux Rosamund désespérément. La punition finale n’est-elle pas nécessaire d’une certaine manière pour rétablir l’équilibre moral dans l’histoire complexe de l’humanité? Alors que la plupart des éthiciens chrétiens acceptent la nécessité de normes morales dans le.