Vertiges ordinaires PDF, EPUB

Après cela, j’ai eu l’envie d’aller à la salle de bain sans sensation de vertige pour le moment.


ISBN: 2283022983.

Nom des pages: 208.

Télécharger Vertiges ordinaires gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Basculements, vues plongeantes, ombres portées, la géométrie des gravures de Pierre Collin est troublante – voire théâtrale -, et cela dès ses débuts à la Casa Velázquez à Madrid, au début des années 1980. Sur la plaque de cuivre, son regard s’est fait photographique, fulgurant, proche d’un arrêt sur image, à l’opposé de la minutie habituelle des graveurs. Son œuvre, constituée d’allers et retours entre dessin, peinture et gravure, exprime un quotidien plutôt tranquille, sans être pittoresque : une grange, une plage ou encore la vision d’un conducteur sur une autoroute monotone. Rien d’inquiétant dans l’imaginaire de Pierre Collin – mais rien de rassurant non plus. Tout n’est qu’équilibre. Mais dans cette quiétude peut se glisser le malaise, et sous cette banalité apparente une forte jubilation. Dans les gravures de Pierre Collin, les frontières sont visibles, les diagonales imprévisibles. Instants fugitifs où l’œil se perd, rêveries où se télescopent hallucinations et souvenirs ; et sans cesse cette façon subjective d’impliquer le spectateur. Pierre Collin offre une approche moderne de l’exercice de la vanité. Par association d’images ou en élargissant le champ de vision jusqu’à l’impossible, il trouve dans le  » point mort  » ce que l’esprit perçoit quand le regard se perd. Cette ligne psychique, il la trace avec netteté, par des jeux de reflets, des fenêtres, des diptyques. La lumière s’y effrite, laisse parfois s’installer des personnages qui nous voient autant qu’ils sont vus.

C’est un appareil en trois dimensions, compte tenu de ces trois cercles. J’ai eu la chance d’avoir un neurochirurgien qui m’a dirigé vers un spécialiste de l’équilibre au Centre neurologique de Barows, à Phoenix, en Arizona. Il semble probable qu’ici il y avait une modification de l’apport sensoriel des muscles du cou.

Ce n’est pas cohérent (rien sur mon vertige), mais je l’ai remarqué plus souvent, plutôt que moins souvent. Ceci est obtenu en calculant les dérivées première et seconde de la fonction log-vraisemblance suivie d’une procédure de maximisation itérative. Mon nom d’artiste est YOna et je suis un danseur Kathak (danse indienne claissicl de l’Inde du Nord!) Je suis retraité de mon travail d’enseignant à l’école primaire après avoir travaillé dans différents pays et aussi depuis plusieurs années à Jérusalem et Haïfa. Cela ne me suffit plus, alors j’utilise un rollator.